Suivez-nous sur

Blog / En ce moment

En août Au Bonheur

Les dates à retenir


Le vendredi 19 août à 18h, CONCERT avec Calypso : musique française et italienne (mélodies et opéras).
Avec Sacha Hatala (alto), Blandine Staskiewicz (mezzo-soprano), Solenne Desprez (soprano) et Valérie Ollu Dechaume (piano).

Vous entendrez des pièces de Monteverdi, Massenet, Delibes, Berlioz, Chausson, et d’autres encore ! (On laisse un peu de suspense.)

-Les 23 et 24 août, la librairie sera fermée pour quelques jours de repos (si ce n’est mérité, du moins bienvenu)

– Le 26 août, de 11h à 18h, la librairie accueillera Othman Irahaï, qui dédicacera son dernier roman, Algorythme II. Une belle perspective pour le retour des (petites) vacances !

Nos conseils de lecture du moment


Amour, extérieur nuit de Mina Namous, aux éditions Dalva
Sarah attend Karim. Elle vit près d’Alger, où elle travaille ; il vit à Paris et vient de temps en temps, ils se croisent. La rencontre est puissante, inoubliable. Ils passent des moments d’une grande douceur, se séparent, se retrouvent…
Outre le fait que ce livre ait reçu récemment le prix de l’Instant, c’est une histoire d’amour envoûtante et une recherche de soi. On y parle d’une Algérie aux multiples facettes, on y aborde les désirs d’évasion, d’évolution, et en parallèle, l’envie d’assumer ses origines et son histoire… Un magnifique roman, décidément.

Tenez, ouvrez le livre et lisez ces quelques lignes…

« Il s’appelle Karim, je le rencontre un mercredi à Alger, c’est un enchantement. Ce n’est pas le printemps, mais pas loin.
C’est une histoire algéroise, une histoire d’amour. Qui vient, qui monte, qui entre dans la peau, qui prend dans le sang, dans les pleurs. Une histoire de parfum qu’on se colle aux poignets, et qu’on ressasse à longueur de journée. Une histoire de fenêtre sur rue, de voisins qui ne savent rien mais qui se doutent de tout, de portières dans la nuit, de regrets, de remords, de tout. Une histoire d’amour. Entre lui et moi, entre Alger et moi.

Amour, extérieur nuit, Mina Namous



1991 de Franck Thilliez, chez Pocket.
On est en 1991, et un homme reçoit une mystérieuse lettre qui le mène tout droit à une scène de crime insoutenable. Premier policier sur les lieux, le jeune inspecteur Sharko se lance corps et âme dans cette enquête complexe, tout en découvrant le fonctionnement parfois déroutant du 36 quai des Orfèvres, ainsi que les hommes (et la femme ! ) de l’équipe qu’il vient à peine d’intégrer.
Un roman policier comme on les aime, avec des personnages attachants, une enquête passionnante, des moments d’effroi où l’on tremble et où l’on prie (même si on ne croit en rien!), un final à la hauteur de nos attentes…

Les enfants sont rois de Delphine de Vigan, chez Folio
Ce roman aborde des questions d’une brûlante actualité : l’impact des réseaux sociaux sur nos vies, l’importance démesurée qu’on l’on donne à l’image (celle que l’on veut montrer aux autres : jusqu’où est-on prêt-e à aller pour cela?), l’influence de la télé-réalité et des réseaux sociaux, et bien sûr… les effets délétères que cela peut avoir.
Tout cela mené de main de maître (non, pardon : de maîtresse) par une Delphine de Vigan à la plume toujours aussi vive, acerbe, et sensible.